Expérience d’optogénétique en neurobiologie

<strong>Expérience d’optogénétique en neurobiologie</strong>

Crédits : Encyclopædia Universalis France

L’optogénétique appliquée à l’étude de circuits de neurones consiste à rendre sensible à une lumière de longueur d’onde donnée un canal ionique indispensable à l’activation ou la répression d’un neurone. Pour ce faire (étape 1), on prépare un ADN recombinant ou de synthèse dans lequel le gène du canal ionique et son promoteur sont construits de façon à être sensibles à la lumière. Ce gène artificiel est introduit dans un virus vecteur inactivé (étape 2) qui est injecté au sein du réseau de neurones que l’on souhaite étudier (transfection, étape 3). Le gène s’exprime dans les neurones où il a pénétré. On introduit alors une fibre optique dans le cerveau (étape 4). L’activation du gène transfecté sous l’effet de la lumière véhiculée par la fibre optique (étape 5) se traduit par un changement de comportement observable ou par des variations de l’activité électrique des neurones.