Relations entre géothermes, trajets PTt et gradient métamorphique

Relations entre géothermes, trajets PTt et gradient métamorphique

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Les relations entre géothermes, trajets PTt et gradient métamorphique sont représentées durant l’épaississement et l’amincissement d’une portion de croûte continentale soumise à des forces compressives indiquées par les flèches. On suit le trajet de trois roches situées initialement à la surface de la croûte, R1, R2, R3. Les lignes pointillées t0 à t3 matérialisent l’évolution de leur géotherme au cours de leur enfouissement par rapport au géotherme de la lithosphère stable (GLs) au cours du temps. Les pics en température TM1, TM2 et TM3 – températures maximales atteintes par les trois roches durant leur trajet PTt – sont les plus susceptibles d’être enregistrés par les paragenèses des roches et matérialisent le gradient métamorphique (tirets rouges). PM (pic en pression) est la pression (donc la profondeur) maximale atteinte par une roche. Le trajet PTt de chaque roche passe donc par un pic en température (TM) au-delà duquel, l’exhumation se poursuivant, P et T diminuent ensemble jusqu’au retour à la surface des roches.