Place des mécanismes épigénétiques dans la théorie fondamentale de la biologie moléculaire