Adéquation entre le modèle cosmologique et l’observation de la polarisation du C.M.B. par Planck

Adéquation entre le modèle cosmologique et l’observation de la polarisation du C.M.B. par Planck

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Le spectre de puissance des fluctuations spatiales de la polarisation (en unité de 10-5 µKpoints de mesure en bleu) est tracé en fonction de la fréquence spatialedes fluctuations observées sur le ciel (harmoniques sphériques). Les plus petites échelles (quelques minutes d’angle) correspondent à l’échelle spatiale l ≈ 2000, les plus grandes à l ≈ 30. Les oscillations, appelées « pics acoustiques », correspondent aux variations de température dues à la propagation d’ondes acoustiques dans l’univers primordial, que l’on peut calculer à partir du modèle ajusté indépendamment (courbe rouge).