Structure d’un gène eucaryote

Structure d’un gène eucaryote

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Le rôle des gènes est de coder pour les protéines nécessaires au métabolisme des êtres vivants. Chez les eucaryotes, organismes ayant un noyau cellulaire, un gène est constitué de différentes zones. Certaines, en particulier le promoteur du gène, régulent sa transcription, c'est-à-dire sa copie en ARN messager qui sera ensuite traduit en protéine. À l'intérieur du gène lui-même, les régions qui codent pour la protéine – les exons –, peuvent être séparées les unes des autres par des séquences non codantes – les introns. Ces derniers sont éliminés lors de la maturation de l'ARN messager, ne laissant que la copie de l'ADN nécessaire au codage de la protéine. les gènes dits morcelés ne se retrouvent que chez les eucaryotes.<br>Gène : la taille des gènes des eucaryotes est très variable, allant de 1 200 à 2,5 millions de paires de bases.<br>Régions flanquantes : les gènes sont séparés par des séquences d'ADN sans signification connue qui représentent probablement au moins 90 p. 100 du génome chez l'homme.<br>Zone de contrôle : cette zone, située parfois à distance du gène, contrôle sa transcription, induisant une stimulation ou une inhibition de celle-ci. Ce contrôle est réalisé par attachement ou détachement de protéines appelées facteurs de transcription.<br>Promoteur : la zone promotrice porte le site de fixation des protéines permettant la transcription du gène, l'ensemble formant le complexe d'initiation de la transcription.<br>Introns : les introns sont des segments d'ADN non codants insérés entre les exons (parties codantes). Les copies ne se retrouvent pas dans l'ARN mature qui sera traduit.<br>Exons : les exons sont les parties codantes du gène qui se retrouvent au niveau de l'ARN mature qui sera traduit. C'est la transcription et la traduction des exons mis bout à bout qui déterminent la structure de la protéine.