Thérapie cellulaire et génique de la maladie de Parkinson

Thérapie cellulaire et génique de la maladie de Parkinson

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Le vecteur contenant les gènes de synthèse de la dopamine ou les cellules embryonnaires dopaminergiques sont injectés dans le striatum des deux hémisphères cérébraux du malade. Le point d'injection est déterminé en repérage tridimensionnel en imagerie par résonance magnétique. La précision de l'injection est assurée par un appareil de contention permettant la localisation tridimensionnelle de la pointe de l'aiguille. Au fil du temps, les vecteurs s'intègrent dans les chromosomes des cellules au voisinage du point d'injection et produisent la dopamine ; les cellules injectées se différencient en neurones dopaminergiques.