Cartes de l’inclination, de la déclinaison et de l’intensité du champ magnétique

Cartes de l’inclination, de la déclinaison et de l’intensité du champ magnétique

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Ces cartes de  l'inclinaison, de la déclinaison et de l'intensité du champ géomagnétique en 2010 calculées à partir du modèle W.M.M. La courbe (verte), où l'inclinaison est nulle, est l'équateur magnétique (a). Le pôle magnétique Sud est le point au large de l'Antarctique où l'inclinaison vaut 900 (a) et la déclinaison n'est pas définie (b). On constate sur la figure b que la déclinaison peut atteindre des valeurs très élevées, notamment près des pôles ; en revanche elle est nulle près de Paris. L'intensité (c) est maximale en Sibérie, au Canada et près du pôle magnétique Sud, minimale dans l'Atlantique sud centrée sur le Paraguay.