L’interleukine 1 au centre de la réaction inflammatoire.