Les mouvements de la membrane révélés par le métabolisme du cholestérol

Les mouvements de la membrane révélés par le métabolisme du cholestérol

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Les recherches menées sur des personnes atteintes de maladies génétiques du métabolisme du cholestérol (hypercholestérolémie génétique) ont montré la complexité des mouvements qui surviennent dans et vers les membranes cellulaires. Dans ce cas particulier, les vecteurs du cholestérol (LDL pour low density lipoproteins) sont reconnus par leur récepteur sur la face externe. Les complexes ainsi formés migrent dans le plan de la membrane et se rassemblent dans des invaginations recouvertes d'une sorte de cage, la clathrine. Les vésicules se ferment et sont internalisées. Une partie de leurs composants sont recyclés, tandis que le cholestérol libéré de son vecteur est transformé en gouttelettes, incorporées plus tard dans les membranes. Ce mouvement de l'extérieur vers l'intérieur de la cellule est incessant et permet la pénétration de nombreuses substances sans rupture de l'imperméabilité cellulaire.