Patte ambulatoire d'une araignée

Patte ambulatoire d'une araignée

Crédits : Encyclopædia Universalis France

On peut distinguer les différentes parties (articles) d'une patte articulée d'araignée servant à la locomotion. Celle-ci est pourvue de divers types d'organes sensoriels (les soies ou « poils »). Les mécanorécepteurs sont représentés par les milliers de soies tactiles et les trichobothries (soies très flexibles moins nombreuses et qui permettent de déceler les mouvements d'air et les vibrations). L'organe tarsal, quant à lui, détecte les diverses substances chimiques émises dans l'environnement. C'est un chimiorécepteur tout comme les soies de contact situées à l'extrémité des pattes.