Spectre des vibrations sphéroïdales de la Terre dues à un séisme

Spectre des vibrations sphéroïdales de la Terre dues à un séisme

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Lors du grand séisme de Sumatra qui a eu lieu le 26 décembre 2004, la vibration de la Terre la plus basse (à gauche), notée 0S2, a été bien excitée du fait de la forte de magnitude (Mw = 9,2) de ce tremblement de terre. Sa fréquence est de l'ordre de 0,3 mHz (miliHertz), ce qui représente une période d’oscillation de 53,9 minutes : la Terre oscille en prenant alternativement la forme d'un ellipsoïde aplati puis d’un ellipsoïde allongé. L'oscillation de 20,9 minutes de période (à droite), notée 0S0, correspond à un type particulier d'oscillation sphéroïdale qualifiée de « mode radial » : la Terre se gonfle et se rétrécit alternativement de façon radiale avec une amplitude qui a atteint 0,05 millimètre. Ce spectre du mouvement vertical du sol a été calculé à partir de 240 heures d’enregistrement de la station Geoscope de Canberra en Australie (d'après J. Park et al., Science, vol. 308, no 5725, pp. 1139-1144, 2005).