Le séisme de Maule (Chili) de 2010 dans le contexte des ruptures historiques

Le séisme de Maule (Chili) de 2010 dans le contexte des ruptures historiques

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Le séisme du 27 février 2010 a cassé l'interplaque de subduction sur une zone déjà rompue en 1835, lors du séisme de Conceptión, et refait glisser les zones activées plus récemment dans des séismes historiques modérés. En regardant le détail du glissement pour 2010 (rectangle de couleur), on remarque que les zones de faible glissement de ce séisme (colorées en bleu) correspondent plutôt aux zones déjà rompues historiquement, et les zones de fort glissement (colorées en jaune et rouge) n'ont pas ou peu été activées après le séisme de 1835, accumulant donc de l'énergie. Ce séisme de 2010 avait été prédit dans le cadre d'une prédiction à moyen terme : depuis 1835, avec 7 centimètres de convergence par an, il y avait 12 mètres de glissement à rattraper en 2010 sur cette zone identifiée, par les études G.P.S., comme fortement couplée.