Dispersion du nuage éruptif du volcan Pinatubo dans la stratosphère

Dispersion du nuage éruptif du volcan Pinatubo dans la stratosphère

Crédits : NGDC/ NOAA ;  Office of Research and Applications - NESDIS/ NOAA

Des mesures prises par les satellites ont permis de montrer que, en trois semaines environ, les aérosols injectés dans la stratosphère par l'éruption du Pinatubo (Philippines), le 15 juin 1991, ont encerclé la Terre au niveau équatorial, avant de commencer à s'étendre vers les hautes latitudes. Les trois images ci-dessus, prises respectivement le 19 juin (en haut), le 10 juillet (au centre) et le 21 août 1991 (en bas), montrent la distribution géographique du nuage d'aérosols situé entre 17 et 26 km d'altitude ; les couleurs les plus claires indiquent une plus grande densité du nuage. L'impact des volcans sur le climat est, en effet, suspecté depuis longtemps. Au XVIIIe siècle, déjà, Benjamin Franklin avait suggéré que la rigueur exceptionnelle de l'hiver de 1783-1784 et de l'été qui suivit pouvait être la conséquence de la grande éruption du Laki (Islande) en 1783. Par ailleurs, on estime que, dans le passé géologique, des éruptions gigantesques, supérieures de un ou deux ordres de magnitude aux plus importantes éruptions historiques, ont été capables de produire de véritables « hivers volcaniques ».