Microéconomie : courbe d'indifférence

Microéconomie : courbe d'indifférence

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Courbe d'indifférence. Dans le plan de coordonnées (C1, C2) où C1 désigne la consommation de bien 1 et C2 la consommation de bien 2, on dénomme « courbe d'indifférence » toute courbe qui rejoint les points donnant la même valeur à l'utilité U, cette dernière caractérisant les préférences du consommateur. Sur ce graphique, la courbe I est une courbe d'indifférence. La droite J rejoint les points respectant la contrainte de budget pour une valeur de revenu donnée : elle est appelée « droite de budget ». Le point de tangence entre la courbe d'indifférence et la droite de budget définit les valeurs optimales (C*1, C*2) du panier qui maximise l'utilité du consommateur sous la contrainte de budget. Plus la courbe I est faiblement concave et donc proche de la droite J, et plus l'élasticité de substitution (rapport entre la variation relative des consommations et celle des prix) est élevée : une petite variation du prix du bien 1 relativement à celui du bien 2 produira une forte variation de la consommation de bien 1 relativement à celle de bien 2.