Clonage d'un fragment de gène

Clonage d'un fragment de gène

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Principe du clonage d'un fragment d'ADN. L'ADN chromosomique extrait d'une cellule est coupé en de multiples fragments par des enzymes de restriction. Des plasmides isolés de bactéries et contenant au minimum une séquence d'ADN (Ori) permettant leur multiplication dans une bactérie et un gène de résistance à un antibiotique (ici le gène de résistance à l'ampicilline, Ampr) sont ouverts par la même enzyme de restriction. Les fragments d'ADN génomique s'associent par hybridation aux extrémités libres du plasmide, puis le nouveau plasmide contenant un fragment d'ADN génomique est recircularisé. Les plasmides sont alors transférés dans des bactéries. Ces dernières sont mises en culture en présence d'ampicilline. Seules les bactéries contenant un plasmide circularisé peuvent se multiplier. Les colonies bactériennes issues de cette première culture sont ensuite isolées sur milieu gélifié et les colonies bactériennes contenant le fragment génomique d'intérêt sont repérées par diverses méthodes, puis ré-isolées et amplifiées à fins d'isolement du fragment d'ADN génomique et d'études ultérieures.