Imagerie cérébrale en T.E.P. et I.R.M.

Imagerie cérébrale en T.E.P. et I.R.M.

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Principe de l'imagerie cérébrale en T.E.P. et I.R.M. : mesure du débit sanguin régional. En T.E.P., de l'eau radioactive marquée à l'oxygène 15 est injectée dans le système vasculaire du patient, ce qui permet de mesurer le débit sanguin cérébral local. Les variations de radioactivité ɣ entre un état contrôle (à gauche) et un état d'activation (à droite) reflètent les variations de débit sanguin cérébral local, lui-même reflet de l'activité des neurones mis en jeu par la tâche réalisée au cours de l'état d'activation. En I.R.M.F., la présence de molécules d'hémoglobine désoxygénée après leur passage à travers le tissu cérébral modifie le champ magnétique local (B); lors d'une activation, du fait de l'augmentation de débit sanguin local, la concentration en hémoglobine désoxygénée diminue ainsi que les variations locales de B.