Enzymes de restriction

Enzymes de restriction

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Quelques enzymes de restriction utilisées en génie génétique. Les enzymes de restriction sont l'outil clé des expériences de recombinaison génétique in vitro, Ces endonucléases sont très spécifiques. Elles reconnaissent une courte séquence symétrique double brin de 4 à 6 paires de bases et la découpent (flèches). Certaines enzymes engendrent des extrémités cohésives (partie supérieure du tableau). Cette propriété permet l'appariement des extrémités des fragments d'ADN, ce qui facilite la formation de la molécule hybride. D'autres produisent des bouts « francs » (partie inférieure du tableau). Plus d'une cinquantaine d'enzymes de restriction sont actuellement disponibles, ce qui donne un très grand nombre de possibilités. Certaines souches bactériennes contiennent plusieurs activités enzymatiques (Haemophilus influenzae a fourni deux enzymes différentes : Hind 2 et Hind 3). Certaines enzymes extraites d'espèces différentes sont identiques: elles reconnaissent le même site et engendrent la même coupure (BamH 1 extraite de Bacillus amyloliquefaciens et Pst 1 extraite de Bacillus stearothermophilus). Certaines enzymes reconnaissent le même site, mais Xma 1 crée des extrémités cohésives et Sma 1 des extrémités franches . Certaines enzymes enfin reconnaissent des sites différents mais engendrent des extrémités cohésives identiques.