Capter les eaux souterraines

Capter les eaux souterraines

Crédits : Eau de Paris

Pour répondre aux besoins domestiques, agricoles et industriels, les sociétés responsables de la distribution de l'eau disposent de deux ressources potentielles : les eaux fluviales qui, après un passage dans des usines de traitement, sont consommables, et les nappes souterraines. En France, il existe environ 25 nappes captives, dans lesquelles l'eau est confinée et extraite par forage, et 175 nappes libres.
L'eau souterraine peut être récupérée au niveau des diaclases, fissures rocheuses qui permettent à l'eau d'émerger naturellement, soit pompée directement dans les nappes au niveau des champs captants, soit récupérée aux points d'émergence naturelle des sources. Cette eau est ensuite envoyée par aqueducs vers le circuit de production.
Ce sont ainsi, chaque année, 7 milliards de mètres cubes qui sont captés, dont 50 p. 100 d'eau potable. Cette eau souterraine est essentiellement destinée aux besoins domestiques (65 p. 100), mais l'agriculture, en particulier avec l'irrigation, et l'industrie utilisent respectivement 20 et 25 p. 100 de ces prélèvements. (source : B.R.G.M.)