Les pièges à nuages

Les pièges à nuages

Crédits : ArtPresse

Dans les années 1950, le chercheur chilien Carlos Alberto Espinosa eut l'ingénieuse idée, pour remédier aux sécheresses chroniques du désert d'Atacama, dans le nord du Chili, une des zones les plus arides de la Terre, de capturer l'humidité des brumes. Le courant froid qui longe la côte pacifique génère des vents forts et humides qui, au contact de l'air chaud du désert, favorisent la formation d'une épaisse brume. Les gouttelettes sont piégées dans les fines mailles d'un filet pour être ensuite recueillies.
Ce système, perfectionné au fil des années, est simple et peu coûteux. Il peut s'appliquer facilement dans toutes les zones qui présentent les mêmes caractéristiques géoclimatiques. Outre le Chili, des pièges à nuages sont aujourd'hui installés dans le désert du Namib, au Pérou, en Équateur, au Cap-Vert, aux Canaries, dans le sultanat d'Oman. Ils permettent aux populations locales de subvenir à leurs besoins de base en eau et d'éviter la désertification totale de ces régions.