Horloges biologiques. Expression de gènes d'horloge chez la drosophile.

Horloges biologiques. Expression de gènes d'horloge chez la drosophile.

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Dans les neurones de la tête de cette mouche, les taux d'ARN messagers (ARNm) et de protéines varient selon un rythme circadien, celui des protéines d'horloge étant en retard de 5 à 6 heures sur celui des ARNm. Les surfaces ombrées correspondent à l'entrée des protéines dans le noyau (ombrage léger : localisation à la fois cytoplasmique et nucléaire ; ombrage prononcé : uniquement nucléaire).