Photographie argentique : coupe d'un film négatif couleur chromogène

Photographie argentique : coupe d'un film négatif couleur chromogène

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Les progrès accomplis au niveau de l'émulsionnage ont permis de multiplier le nombre des couches composant les surfaces sensibles couleur tout en réduisant l'épaisseur de chacune d'elles, de manière à limiter les effets indésirables liés à la diffusion de la lumière. La couche assurant le rôle de filtre jaune (couche 3) est constituée d'argent finement dispersé (état colloïdal) à l'origine de la couleur jaune. Placée sous la couche sensible au bleu, elle absorbe la composante bleue résiduelle du faisceau image qui pourrait parasiter l'exposition des deux couches sensibles sous-jacentes. Elle est également appelée couche de Carey Lea, en hommage à ce scientifique américain (1823-1897) dont les travaux sur les aspects morphologiques de l'argent développé constituent une référence.