Attaque indirecte par laser d'un ballon contenant du D-T

Attaque indirecte par laser d'un ballon contenant du D-T

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Exemple de cible en attaque indirecte : le microballon contenant du deuterium-tritium implose sous l'effet du rayonnement X résultant de l'interaction du rayonnement du laser avec la cavité. Les faisceaux répartis suivant des cônes (angles de 33,2, 49 et 59,5 degrés par rapport à l'axe) pénètrent dans la cavité au travers de fenêtres. Ils irradient la paroi interne de cette cavité de telle manière que le rayonnement X fasse imploser symétriquement le microballon. La cavité en or, rendue étanche par des fenêtres en polyimide (1 micromètre d'épaisseur), contient du gaz (mélange d'hydrogène et d'hélium de densité 1,25 mg.cm-3) pour limiter la détente de la paroi interne de la cavité soumise au rayonnement laser et réduire les dissymétries d'implosion qui en découlent.