Invention et diffusion du système alphabétique

Invention et diffusion du système alphabétique

Crédits : Encyclopædia Universalis France

L'invention du système alphabétique s'opère sur la côte méditerranéenne, dans la région du Croissant fertile. Cet espace se situe à la confluence terrestre des deux grandes aires culturelles où sont apparues les premières écritures, qui étaient idéographiques : Égypte et Mésopotamie. Ces écritures connaissaient déjà des signes à valeur phonétique.
Des tentatives d'écritures simplifiées apparaissent dès le XVIIIe siècle avant J.-C. avec les pseudo-hiéroglyphes de Byblos et les textes proto-cananéens de l'ancienne Palestine, puis avec les inscriptions sinaïtiques du XVe siècle. Cependant, c'est à Ugarit qu'apparaît au XIVe siècle un alphabet écrit en cunéiforme.
À la fin du XIIe siècle naît de ce tronc commun l'alphabet consonantique linéaire phénicien, dans la zone Byblos-Sidon-Tyr, située au sud d'Ugarit. L'alphabet linéaire phénicien connaît une fortune considérable en se diffusant, à partir de la ville de Tyr, dans toute la Méditerranée et par les routes commerciales terrestres et fluviales du Proche-Orient grâce aux Araméens. Il est à l'origine de nombreux alphabets dérivés et composites : araméen, hébreu, estranghélo, nabatéen, palmyréen, grec et latin.
La transmission de l'alphabet latin des Romains à l'Europe médiévale a permis au système alphabétique occidental une diffusion mondiale à partir de l'époque moderne.