1989 à 1999. Le monde contemporain

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Effondrement des régimes communistes. Mondialisation. Regroupements régionaux. Poussées nationalistes.


L'éclatement de l'U.R.S.S. et du bloc communiste marque de façon déterminante la fin du XXe siècle.
La destruction du Mur de Berlin, en 1989, fait office d'événement symbolique qui a pour première conséquence la réunification de l'Allemagne.
La victoire du bloc de l'Ouest semble totale, la guerre du Golfe témoignant de l'omnipotence des États-Unis et de leurs alliés sur la scène internationale.
Le douloureux morcellement de l'ensemble yougoslave, à partir de 1991, est également l'une des conséquences majeures de la désintégration du bloc communiste.
La Chine, en proie à de violents mouvements contestataires, n'échappe pas à cette remise en question et s'ouvre lentement à l'économie de marché. C'est dans ce contexte qu'intervient la rétrocession de Hong Kong par l'Angleterre.

Dans le même temps, la mise en place d'entités économiques régionales, tout en venant contrebalancer ce qui apparaît comme une "pax americana", accélère la diffusion du néo-libéralisme, dans un contexte de mondialisation croissante.
Le nouvel ordre mondial ainsi mis en place s'avère cependant impuissant à résoudre la multiplication de violents conflits, qui ne répondent désormais plus à une logique Est-Ouest, mais bien à des problématiques locales, comme au Rwanda, au Chiapas, en Algérie, au Moyen-Orient, ou dans l'ex-Yougoslavie, pour n'en citer que quelques-uns...