1850 à 1914. L'Europe émigre

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Expansion mondiale des Blancs. Ère victorienne. Unité de l'Allemagne et de l'Italie.


Les empires coloniaux atteignent leur apogée à la charnière des XIXe et XXe siècles. L'ensemble de l'Afrique ainsi qu'une grande partie de l'Asie sont alors sous la domination d'une Europe triomphante et soucieuse de faire rayonner à travers le monde les valeurs de sa civilisation.

L'Angleterre victorienne témoigne de cet apogée européen auquel contribuent d'importants flux migratoires à destination des "pays neufs".

Mais d'autres puissances apparaissent dans le même temps. Les États-Unis d'abord, qui se tournent peu à peu vers l'extérieur et s'affirment comme la première puissance économique mondiale à l'aube du nouveau siècle.

La Russie tsariste ensuite, qui entreprend la conquête et la mise en valeur d'un immense territoire.

Le Japon enfin, qu'une industrialisation entamée sous l'ère Meiji conduit à vaincre militairement la Russie en 1905.

En Europe, l'essor du mouvement des nationalités se traduit avant tout par les unités italienne et surtout allemande. Mais il débouche également sur la constitution de nationalismes violemment antagonistes.