1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Les nouveaux conquérants : Hollande, Angleterre, France, Russie. Guerre de Trente Ans. Louis XIV.


La prépondérance de l'Espagne et du Portugal s'achève au cours du XVIIe siècle devant les appétits commerciaux des autres grandes puissances européennes.

Les Provinces-Unies calvinistes, dont l'Espagne a dû reconnaître l'indépendance lors des traités de Westphalie en 1648, sont en pleine prospérité économique et artistique.

Les navires de la Compagnie hollandaise des Indes orientales sillonnent les océans et amputent l'empire colonial portugais de l'Insulinde, s'assurant ainsi la domination sur le commerce des épices.

La France de Louis XIV, première puissance de l'Europe, et l'Angleterre s'installent en Amérique du Nord et prennent pied sur les côtes et les îles antillaises de l'Amérique espagnole.

L'Ouest de l'Europe, dominant les océans, pratique alors la traite massive des Noirs vers les colonies américaines, dans le cadre du commerce triangulaire.

Pendant ce temps, un futur géant émerge à l'Est. La Russie des Romanov poursuit d'abord la conquête de la Sibérie et atteint le Pacifique.

Elle bordera désormais la Chine, où règne la dynastie mandchoue Qing depuis 1644.

Enfin, à l'extrême fin du siècle, sous le tsar Pierre le Grand, la Russie s'en prend à l'hégémonie de la Suède luthérienne sur la Baltique.