1500 à 1600. Expansion ibérique et Réforme

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Espagnols et Portugais en Amérique et en Asie. Charles Quint. Luther.


Le XVIe siècle marque l'apogée ottomane. En 1517, l'Empire détruit le pouvoir mamelouk d'Égypte ; puis, Soliman le Magnifique étend ses conquêtes en Orient, et jusqu'aux terres de l'empereur Charles Quint.

Pendant ce temps, le Portugal et l'Espagne s'ouvrent la voie de la conquête commerciale et politique du monde, par les océans.

Grâce au traité de Tordesillas de 1494, les Portugais s'assurent le Brésil sucrier.

Ils égrènent leurs comptoirs en Afrique et jusqu'en Extrême-Orient. Ils maîtrisent ainsi la première route maritime vers les épices.

Le traité de Saragosse, avec l'Espagne, garantit le monopole portugais.

De leur côté, les Espagnols s'installent sur le continent américain. Les conquistadores soumettent en quelques décennies un territoire immense, et les populations indigènes sont décimées.

Suite à la traversée de Magellan qui atteint les Philippines en 1521, les Espagnols abordent l'Asie à leur tour, par le Pacifique.

Charles Quint, roi d'Espagne, "règne sur un empire ou le soleil ne se couche pas".

Enfin, tandis que la Réforme luthérienne, puis calviniste, divise l'Europe en proie à de sanglantes guerres politico-religieuses, l'Ordre jésuite, fondé en 1540, évangélise le Nouveau Monde, et dépêche ses missions catholiques en Éthiopie, en Inde, à la cour des Ming et jusqu'au Japon.