400 à 500. Royaumes barbares

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Grandes Invasions. Division de l'Empire romain. Création de royaumes barbares en Chine.


Au Ve siècle, des peuples nomades déferlent massivement sur l'Extrême-Orient et sur l'Occident. C'est la période dite des Grandes Invasions.

En Chine tout d'abord, les royaumes barbares du nord sont absorbés par une dynastie issue des Xianbei, les Wei, qui unifient toute la région, tandis qu'au sud les dynasties se succèdent à Nankin.

À l'ouest, la poussée des Huns provoque de grandes migrations que l'Empire romain subit cette fois de plein fouet.
Les armées romaines sont tout d'abord battues par la cavalerie wisigothique à Andrinople en 378.
L'Empire, divisé de surcroît à partir de 395 entre Orient et Occident, ne se remettra pas de cette défaite.
Les Wisigoths, poursuivant leur avancée, passent en Italie où ils pillent Rome, avant d'installer un premier royaume barbare en Aquitaine.
Dans le même temps, les peuples germaniques franchissent le limes du Rhin en 406 et déferlent sur la Gaule qu'ils mettent à sac. Les Burgondes puis les Francs s'y établissent, les Suèves passent en Galice, tandis que les Vandales poursuivent leur route jusqu'en Afrique.
Au nord, les Angles, les Saxons, les Jutes et les Frisons pénètrent progressivement en Grande-Bretagne, attaquée par ailleurs par les Scots venus d'Irlande.

C'est alors que les Huns font irruption en Occident, avant d'être arrêtés aux champs Catalauniques en 451 ; l'empire d'Attila ne survit pas à cette défaite.

Enfin, les Ostrogoths, établis jusqu'alors en Macédoine, pénètrent en Italie, où ils déposent le dernier empereur romain d'Occident.
À la fin du siècle, seul subsiste l'Empire romain d'Orient.