300 à 400. Christianisme

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Le christianisme. Constantinople. Pression de la steppe. Empire gupta en Inde.


Au IVe siècle, les empires occidentaux et orientaux connaissent une période de répit, marquée par un fort développement religieux.

L'Empire romain réformé se stabilise.
Le christianisme, survivant aux dernières persécutions, continue à se diffuser dans l'Empire, où il acquiert peu à peu le statut de religion d'État.
Constantin, premier empereur chrétien, prend acte du glissement vers l'est du centre de gravité de l'Empire et fonde la ville de Constantinople, la deuxième Rome.

Le christianisme gagne aussi le royaume éthiopien d'Axoum dont le premier roi chrétien, vers 330, aurait mené des expéditions victorieuses en Nubie, contre l'ancienne Méroé.

La religion joue également un rôle majeur au sein de l'Empire sassanide qui, face à son rival chrétien, érige le zoroastrisme en religion officielle, persécutant les autres confessions.

En Inde, la dynastie Gupta édifie un puissant empire qui domine le nord du subcontinent pendant deux siècles. Cette période est marquée par un développement religieux et artistique remarquable.

Mais, pendant ce temps, la steppe asiatique est animée de profonds mouvements de peuples.
La Chine du Nord, infiltrée par des tribus nomades venues du Tibet et de l'Altaï, se morcelle en royaumes barbares rivaux.
La dynastie des Jin doit se replier au sud.

Les Huns avancent massivement vers l'ouest. Sous leur poussée se déclenchent d'importantes migrations de peuples dits barbares qui déferleront au siècle suivant sur l'Occident et l'Orient.