-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Métallurgie du fer. Assyrie. Renaissance grecque. Expansion scythe. Les Olmèques en Amérique centrale. Chavín dans les Andes.


C'est dans de violents bouleversements que commence le Ier millénaire.

Les grands empires du Bronze s'effondrent sous les coups de guerriers nomades, redoutables cavaliers venus des steppes d'Asie centrale et maîtrisant la métallurgie du fer.
Ainsi, les Scythes font une incursion profonde en Europe et en Orient, avant de se replier aux abords de la mer Noire.

De petits peuples profitent de cet effacement passager des grands empires.
Les Phéniciens essaiment leurs comptoirs commerciaux dans toute la Méditerranée, diffusant l'alphabet.

Les Hébreux s'unifient en un royaume d'Israël qui domine la Palestine sous les règnes des rois David puis Salomon.
Après une période de repli, l'Assyrie connaît une fulgurante expansion et étend ses conquêtes, laissant un souvenir de terreur, jusque dans l'Égypte affaiblie.

La Grèce enfin, sortant d'un âge obscur, redécouvre l'écriture et implante ses colonies sur les côtes méditerranéennes.

Depuis le IIe millénaire l'Afrique connaît quant à elle d'importants mouvement migratoires.
La zone aride, désertée par les populations noires, est occupée par les Berbères ;
tandis que, plus au sud, des groupes bantous migrent vers la partie centrale et orientale du continent, jusqu'à l'occuper en quasi-totalité.

Enfin, le centre et le sud du continent américain sont le siège de deux brillantes civilisations :
la culture olmèque et la culture de Chavín.