Les empires coloniaux au début du XXe siècle

Les empires coloniaux au début du <pc>XX</pc><sup>e</sup> siècle

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Au cours du XIXe siècle, les pays industrialisés d'Europe, forts de leur suprématie technique et militaire, se partagent le monde. Il s'agit d'abord d'une expansion commerciale et financière, mais, durant les deux dernières décennies du XIXe siècle, les puissances européennes se livrent à une course effrénée pour coloniser l'Afrique et l'Asie.
Premier en date, le Royaume-Uni domine, suivi par la France. Viennent ensuite les Pays-Bas, la Belgique et, enfin, l'Allemagne et l'Italie. Le reste du vieux monde, demeure à l'écart : l'Autriche-Hongrie est en déclin, l'Espagne et le Portugal repliés sur leurs souvenirs de grandeur, les Balkans morcelés, le nord de l'Europe isolé, l'Empire ottoman continue de s'affaiblir et est économiquement dominé, de même que l'Empire russe, qui poursuit pourtant son extension vers l'est.
Sûre d'elle-même, l'Europe prétend civiliser le monde, mais il s'agit avant tout de s'emparer des matières premières, de trouver des débouchés pour les produits manufacturés, d'étendre sa domination économique.
Toutefois, en exportant hommes, techniques et idées, l'Europe se crée aussi des rivaux : au début du XXe siècle, les États-Unis et le Japon ont comblé leur retard et affichent leurs propres ambitions impérialistes.