Les grands biomes terrestres

Les grands biomes terrestres

Crédits : Encyclopædia Universalis France

La circulation des grands courants atmosphériques crée des conditions climatiques identiques autour de la planète. Les cellules de Hadley sont parmi les mieux connus de ces courants : l'air chargé d'humidité par son passage sur les océans, des tropiques vers l'équateur (vents alizés), remonte vers les hautes altitudes et repart vers les tropiques. Ce faisant, il se décharge de son eau. Quand il redescend sur les tropiques, c'est un vent sec qui n'amène aucune précipitation. On trouvera donc à ce niveau des milieux de type désertique, tandis que, dans les zones intertropicales, les vents de basse altitude rechargés d'humidité favoriseront le développement des forêts tropicales. On retrouve des phénomènes proches aux diverses latitudes, d'où la présence de grands écosystèmes, appelés biomes, de structure voisine aux mêmes latitudes sur les différents continents. D'autres paramètres entrent en jeu, comme la composition des sols, les accidents du relief qui isolent des territoires de l'influence des vents, ou encore la proximité de la mer. Mais malgré la relative homogénéité de ces biomes, chaque écosystème évolue indépendamment des autres selon les fluctuations géologiques et climatiques propres à leur situation géographique, ce qui entraîne l'apparition ou l'extinction d'espèces et aboutit à terme à l'extraordinaire diversité des êtres vivants de notre planète.