Chronophotographie

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Eadweard Muybridge est chargé en 1878 par l'ancien gouverneur de Californie Leland Stanford d'obtenir les images des étapes d'un cheval au galop. Muybridge dispose alors douze appareils en enfilade et tend un fil au ras du sol relié au déclencheur de chacun.
Le cheval active successivement les appareils sur son passage. La série de clichés confirme ce qu'Étienne Jules Marey avait prédit avec sa méthode graphique : à un moment, dans sa course, le cheval ne touche plus le sol.

C'est en voyant les résultats obtenus par Muybridge par la photographie qu'Étienne-Jules Marey adopte et adapte ce dispositif.
Approfondissant le dispositif, Marey invente la chronophotographie : une chambre noire pourvue d'un disque fenêtré enregistre, à intervalles réguliers et sur une plaque fixe, des images d'un être en mouvement devant l'objectif. Du fait de la superposition des vues, les sujets sont habillés en blanc et placés devant un fond noir.

En 1882, il s'inspire du revolver photographique de l'astronome Janssen pour développer son fusil photographique, où il remplace le barillet par une plaque sensible circulaire.
Il l'applique alors au vol des oiseaux. En visant l'animal et en appuyant sur la gâchette au moment voulu, il réussit à enregistrer 12 images par seconde.

Les bases du cinématographe sont établies.