L'Amérique centrale avant les Aztèques

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Entre 1200 avant J.-C. et 200 après J.-C., les Olmèques des basses terres des actuels États de Veracruz et de Tabasco développent la première grande civilisation de l'ancien Mexique. Leur influence se diffuse largement en Amérique centrale. Aux alentours de 500 avant J.-C., la civilisation olmèque s'estompe peu à peu, faisant place à une multitude de petites entités politiques. Cependant, la vitalité culturelle demeure plus importante dans les basses terres, notamment en pays maya dès le IIIe siècle de notre ère.

À partir de 200 après J.-C., ce sont les peuples nahua, sur les hautes terres, qui s'imposent aux dépens des sociétés établies en zones côtières. La puissante métropole de Teotihuacán, proche de l'actuelle Mexico, rayonne et domine le plateau central jusqu'au VIIIe siècle. D'autres centres urbains importants se développent, comme Cholula et surtout, plus au sud, Monte Albán, sur le plateau de l'Oaxaca.

À partir du VIIe siècle, l'aire nahua entre dans une phase de relatif déclin alors que la civilisation maya parvient à son apogée. Leur brillante culture s'épanouit dans des cités telles que Palenque, Copán ou encore Tikal. Les Mayas maîtrisent parfaitement l'écriture, développent une arithmétique et une astronomie poussées. Mais ces prestigieuses cités sont subitement abandonnées et la civilisation maya entre en décadence.

Vers 900, de nouveaux migrants nahua, venus des terres arides du Nord, les Toltèques, s'installent sur le plateau central. Depuis leur capitale, Tula, ils diffusent largement leur culture, empreinte d'ordre et de valeurs guerrières. Rapidement, toute la Mésoamérique, de l'actuel Nicaragua au Sinaloa, se trouve sous leur influence. Dans la péninsule du Yucatán, les Toltèques rencontrent les Mayas et développent une riche culture hybride, centrée autour de la cité de Chichén-Itzá.
Au XIIe siècle, la civilisation toltèque entre à son tour en déclin. Débute alors une nouvelle migration de peuples du Nord ; parmi ceux-ci, les Aztèques domineront bientôt tout le Mexique central.