L'éruption du Vésuve en 79

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Le Vésuve, un des rares volcans actifs d'Europe, domine la baie de Naples, à une dizaine de kilomètres de la ville. Son éruption la plus célèbre est celle qui détruisit, les 24 et 25 août de l'an 79, les villes de Pompéi et d'Herculanum. Cette grande éruption nous est connue grâce à la description qu'en fait Pline le Jeune dans deux lettres adressées à l'historien Tacite, dans lesquelles il relate la mort tragique de son oncle, Pline l'Ancien, venu observer la catastrophe. Les deux villes subissent d'abord un bombardement de ponces et de cendres qui dure toute la nuit, accompagné de séismes de plus en plus forts.

Au matin du 25, plusieurs nuées ardentes (avalanches de blocs, de cendres et de gaz éruptifs dévalant les pentes) submergent les deux cités, qui disparaissent sous une couche de dépôts épaisse de 7 mètres à Pompéi à 20 mètres à Herculanum. Certains des habitants qui n'ont pu fuir sont ensevelis sous les cendres et pétrifiés pour l'éternité.

Redécouverte au XVIIIe siècle, les deux cités constituent un exceptionnel témoignage archéologique sur la vie d'une ville moyenne de l'Antiquité romaine. Leur présence fantomatique rappelle également qu'une telle catastrophe est toujours possible et que le Vésuve, dont la dernière grande éruption remonte à mars 1944, menace désormais la zone fortement urbanisée de la baie de Naples.