Un continent morcelé

Crédits : Encyclopædia Universalis France

La disposition des principales montagnes du continent européen chaîne Cantabrique, Pyrénées, Alpes centrales favorise les vents venant de l'Atlantique, qui ne rencontrent aucun obstacle à leur pénétration.

Cependant, au nord-ouest, des montagnes anciennes constituées de la chaîne Scandinave, des Highlands, de la chaîne Pennine et des monts Cambriens protègent la Suède, l'Écosse et l'Angleterre.

Au sud-est de cette barrière, après une zone de bassins sédimentaires entrecoupés de plateaux entre Loire et Tamise, on entre dans le domaine de la grande plaine nord-européenne, qui va de Dunkerque à l'Oural.

Traversant l'Europe, les massifs hercyniens de faible altitude naissent au sud de l'Irlande et en Cornouaille, pour se prolonger au sud avec le massif Armoricain, les collines de Vendée et le Massif central, puis remonter avec les Vosges, la Forêt-Noire, le Massif schisteux rhénan, les montagnes de l'Allemagne centrale et le quadrilatère bohémien. Ils meurent à l'est avec les monts de Sainte-Croix en Pologne, les collines du Donetz en Ukraine, pour resurgir seulement avec l'Oural.

La dernière zone de relief européen rassemble les chaînes alpines, des montagnes jeunes et élevées : la cordillère Bétique en Andalousie, les Pyrénées, le Massif alpin et ses prolongements (Carpates, Apennins, Dinarides, Hellénides). Ces hauts reliefs se prolongent, via les chaînes Pontiques de Turquie, jusqu'au Caucase.