Programme Apollo

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Le 25 mai 1961, le président Kennedy annonce le lancement du programme Apollo, destiné à envoyer des hommes sur la Lune. C'est la réponse des États-Unis à l'Union soviétique, qui a réalisé les grandes premières spatiales.

La tragédie d'Apollo-1, qui voit la mort de trois astronautes dans un incendie lors d'un entraînement au sol le 27 janvier 1967, va retarder le projet. Il faut attendre octobre 1968 et Apollo-7 pour qu'ait lieu le premier vol habité en orbite terrestre. Apollo-8, lancé le 21 décembre 1968, est le premier vaisseau habité mis en orbite lunaire. Trois hommes passent ainsi Noël autour de la Lune.

La mission Apollo-11 décolle le 16 juillet 1969, avec à son bord Neil Armstrong, Buzz Aldrin, et Michael Collins. Trois jours plus tard, ils gravitent autour de la Lune. Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong pose le pied sur la Lune, dans la mer de la Tranquillité, et s'exclame : «C'est un petit pas pour l'homme, mais un pas de géant pour l'humanité !»

Partis à bord d'Apollo-12 en novembre 1969, Charles Conrad et Alan Bean alunissent dans l'océan des Tempêtes, à quelques mètres seulement de l'endroit prévu, près de la sonde Surveyor-3, arrivée deux ans et demi plus tôt.

Apollo-17, en 1972, sera la dernière des missions du programme, Apollo 18, 19 et 20 ayant été annulées pour raisons budgétaires. Elle emmène à son bord trois hommes, dont un géologue, Harrison Schmitt, unique scientifique à avoir participé au projet Apollo. Cette mission est la plus réussie de toutes.

De 1969 à 1972, douze hommes auront foulé le sol de la Lune et rapporté 382 kilogrammes de roches lunaires sur Terre.

Auteur : Béatrice Lebrun