La « construction européenne » (1945-2004)

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Déjà très en vogue dans les milieux pacifistes de l'entre-deux-guerres, l'idée d'une Europe unie et solidaire resurgit avec force dans les années qui suivent la capitulation allemande de 1945.
Dans le contexte de la reconstruction, les premières bases d'une union sont jetées en avril 1948 avec l'Organisation européenne de coopération économique (OECE), dont l'objectif est de répartir les crédits du plan Marshall et de stimuler les échanges commerciaux.

Mais c'est en 1951 que la construction européenne fait un pas décisif, lorsqu'est créée, à l'initiative de Jean Monnet, la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) qui regroupe la France, la république fédérale d'Allemagne, l'Italie et les trois pays du Benelux. Les clivages traditionnels qui parcourent l'Europe semblent alors pouvoir être surmontés grâce à cette ébauche de coopération économique.

En 1957, les traités de Rome donnent naissance à la Communauté économique européenne (CEE), qui prévoit la réalisation progressive d'une union douanière entre les différents pays membres.

L'émergence en 1960 d'une organisation concurrente, l'Association européenne de libre-échange (AELE), ne parvient pas à freiner l'essor de la CEE : entre 1957 et 1995, celle-ci passe en effet de six à quinze membres par des élargissements successifs qui étendent l'espace communautaire à l'Europe méditerranéenne et à la Scandinavie, mais pas encore aux pays de l'Europe de l'Est, dont la plupart ont présenté leur candidature après l'effondrement du bloc communiste.

Rebaptisé Union européenne depuis 1993, ce pôle économique majeur de 374 millions d'habitants franchit une nouvelle étape vers l'intégration avec l'entrée en vigueur des accords de Schengen en 1998, qui instaurent la libre circulation des personnes entre les treize pays signataires. Le 1er janvier 2002, l'euro est adopté comme monnaie unique dans douze des quinze États. L'entrée de dix nouveaux pays en mai 2004 accentue les nombreux écarts entre les différents membres, ainsi que les difficultés à construire l'Europe politique dont rêvait Jean Monnet.