Retour à l'article

Médias de l'article :

THÉÂTRE OCCIDENTALLe mélange des genres


Affichage 

Les Damnés, I. van Hove

Les Damnés, I. van Hove

photographie

En contrepoint à ses mises en scène directement issues d'œuvres théâtrales, Ivo van Hove a  adapté des films tels que Théorème, de Pier Paolo Pasolini, ou Rocco et ses frères, de Luchino Visconti. De celui-ci, il a également repris Les Damnés, présenté lors du festival d'Avignon 2016... 

Crédits : Anne-Christine Poujoulat/ AFP

Afficher

Pina Bausch

Pina Bausch

photographie

Pina Bausch interprétant, ici au festival d'Avignon en 1995, «Café Müller». Cette pièce, créée en 1978, puise dans son enfance, lorsque, petite fille, elle observait le monde des adultes, cachée sous les tables du café de ses parents. Comme toutes les autres œuvres de cette chorégraphe,... 

Crédits : N. Stauss/ AKG

Afficher

Au revoir parapluie, J. Thierrée

Au revoir parapluie, J. Thierrée

photographie

Outre la danse, le recours aux disciplines du cirque vient enrichir le jeu de l'acteur et proposer de nouvelles pistes pour la fiction théâtrale. Ici, une scène d'«Au revoir parapluie», de James Thierrée, présenté au Théâtre de la Ville en 2007. 

Crédits : J.-L. Fernandez

Afficher

Ricercar, F. Tanguy

Ricercar, F. Tanguy

photographie

Avec la Compagnie du Radeau, François Tanguy poursuit une expérience d'une grande originalité, où le dialogue avec la littérature et la musique occupe une place centrale. Ici, une scène de «Ricercar» avec, de gauche à droite, Laurence Chable et Claudie Douet. Festival d'Avignon 2008. 

Crédits : Michel Gangne/ AFP

Afficher

Armide de Lully, dessin de J. Berain pour les décors

Armide de Lully, dessin de J. Berain pour les décors

photographie

La scène baroque favorise la complémentarité du théâtre, du chant et de la danse. L'usage des machines vient compléter cette fusion des arts. Dessin de Jean Berain pour «Armide» de Lully (1686), d'après un livret de Quinault, qui adapte un épisode de la «Jérusalem délivrée» du Tasse.... 

Crédits : AKG

Afficher

Hamlet de Shakespeare, mise en scène de Thomas Ostermeier

 Hamlet de Shakespeare, mise en scène de Thomas Ostermeier

photographie

Un des metteurs en scène les plus marquants du théâtre allemand depuis la fin des années 1990, Thomas Ostermeier a fait de Shakespeare un de ses auteurs de prédilection. Ici, une répétition générale de Hamlet, présenté avec la troupe de la Schaubühne de Berlin à l'occasion du festival... 

Crédits : Artur Widak/ NurPhoto/ Getty Images

Afficher

La Divine Comédie de Dante, mise en scène de Romeo Castellucci

La Divine Comédie de Dante, mise en scène de Romeo Castellucci

photographie

Les variations de Romeo Castellucci sur «La Divine Comédie» de Dante ont été un des événements marquants du festival d'Avignon 2008. Le recours insistant à la musique et aux sonorités distordues, la violence des images rythment ce qui se donne comme un voyage intérieur. Ici, une scène du... 

Crédits : Pool Paris/ TAUB/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

Les Damnés, I. van Hove

Les Damnés, I. van Hove
Crédits : Anne-Christine Poujoulat/ AFP

photographie

Pina Bausch

Pina Bausch
Crédits : N. Stauss/ AKG

photographie

Au revoir parapluie, J. Thierrée

Au revoir parapluie, J. Thierrée
Crédits : J.-L. Fernandez

photographie

Ricercar, F. Tanguy

Ricercar, F. Tanguy
Crédits : Michel Gangne/ AFP

photographie

Armide de Lully, dessin de J. Berain pour les décors

Armide de Lully, dessin de J. Berain pour les décors
Crédits : AKG

photographie

 Hamlet de Shakespeare, mise en scène de Thomas Ostermeier

Hamlet de Shakespeare, mise en scène de Thomas Ostermeier
Crédits : Artur Widak/ NurPhoto/ Getty Images

photographie

La Divine Comédie de Dante, mise en scène de Romeo Castellucci

La Divine Comédie de Dante, mise en scène de Romeo Castellucci
Crédits : Pool Paris/ TAUB/ Gamma-Rapho/ Getty Images

photographie