Retour à l'article

Médias de l'article :

PHOTOGRAPHIEProcédés argentiques


Affichage 

Procédé argentique

dessin : Procédé argentique

dessin

Alors qu'il suffit d'une quantité d'énergie minime pour impressionner la surface sensible (a), il faut une quantité d'énergie infiniment plus grande pour transformer par le développement l'image latente en image visible. Cette énergie est apportée par le révélateur (b). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Photographie argentique : papier baryté

dessin : Photographie argentique : papier baryté

dessin

Coupe d'un papier baryté noir et blanc. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Photographie argentique : papier RC-PE

dessin : Photographie argentique : papier RC-PE

dessin

Coupe d'un papier RC-PE (resin coated-polyéthylène) noir et blanc. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Photographie argentique : coupe d'un film négatif noir et blanc (ISO 400)

dessin : Photographie argentique : coupe d'un film négatif noir et blanc (ISO 400)

dessin

Les différentes couches d'un film négatif noir et blanc (ISO 400). La technique de l'étendage multicouches, mise au point pour le couchage des émulsions couleur, est aujourd'hui appliquée au noir et blanc. Elle permet de produire des films rapides avec une granulation modérée qui favorise... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Photographie argentique : procédé chromogène

dessin : Photographie argentique : procédé chromogène

dessin

Colorants chromogènes. La molécule de coupleur, initialement incolore, réagit avec les produits d'oxydation du révélateur chromogène pour former un produit intermédiaire appelé leuco-dérivé. Ce dernier est à nouveau oxydé pour produire le colorant final. La réaction se répète dans... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Photographie argentique : coupe d'un film négatif couleur chromogène

dessin : Photographie argentique : coupe d'un film négatif couleur chromogène

dessin

Les progrès accomplis au niveau de l'émulsionnage ont permis de multiplier le nombre des couches composant les surfaces sensibles couleur tout en réduisant l'épaisseur de chacune d'elles, de manière à limiter les effets indésirables liés à la diffusion de la lumière. La couche assurant le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Photographie argentique : défauts de transmission des colorants chromogènes

graphique : Photographie argentique : défauts de transmission des colorants chromogènes

graphique

Les colorants issus de la synthèse chromogène présentent des anomalies de transmission qui doivent être prises en compte lors de la conception des couches sensibles afin d'éviter une altération du rendu des reproductions. Seule l'absorption spectrale du colorant jaune peut être considérée... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Procédé argentique

Procédé argentique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Photographie argentique : papier baryté

Photographie argentique : papier baryté
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Photographie argentique : papier RC-PE

Photographie argentique : papier RC-PE
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Photographie argentique : coupe d'un film négatif noir et blanc (ISO 400)

Photographie argentique : coupe d'un film négatif noir et blanc (ISO 400)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Photographie argentique : procédé chromogène

Photographie argentique : procédé chromogène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Photographie argentique : coupe d'un film négatif couleur chromogène

Photographie argentique : coupe d'un film négatif couleur chromogène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Photographie argentique : défauts de transmission des colorants chromogènes

Photographie argentique : défauts de transmission des colorants chromogènes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique