Retour à l'article

Médias de l'article :

IMAGERIE MÉDICALE


Affichage 

Imagerie médicale : de 1896 à 1920

vidéo : Imagerie médicale : de 1896 à 1920

Le 8 novembre 1895, Wilhelm Conrad Röntgen, professeur de physique à l'Université de Würzburg, en Bavière, découvre un rayonnement invisible. Il l'étudie pendant plusieurs semaines et réalise la « photographie des os de la main » de son épouse. Il annonce le 28 décembre 1895 la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Imagerie médicale : de 1920 à 1960

vidéo : Imagerie médicale : de 1920 à 1960

Sortie de la guerre, l'Europe bénéficie des progrès accomplis aux États-Unis et la radiologie prend son essor.Un tube générateur de rayons X performant et réglable avec précision s'impose : mis au point en 1913 par le physicien américain William D. Coolidge, il sera perfectionné en 1929... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Imagerie médicale : de 1960 à nos jours

vidéo : Imagerie médicale : de 1960 à nos jours

Les années 1950-1960 marquent un tournant dans l'histoire de l'imagerie médicale : en 1953, amplificateurs de luminance accroissant la faible clarté de la radioscopie avec un minimum de rayons X ; en 1956, machine à développer les radiographies en 90 secondes ; en 1967, tables... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Radiographie

photographie : Radiographie

En 1896, l'une des premières images obtenues par l'Allemand Wilhelm Conrad Röntgen (1845-1923) par exposition aux rayons X. Il s'agit de la main de son épouse. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Quantification de la minéralisation vertébrale

photographie : Quantification de la minéralisation vertébrale

En vue de détecter une ostéoporose, l'appareillage informatique emploie soit un émetteur isotopique, soit un tube à rayons X. 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Traitement numérique de l'image

photographie : Traitement numérique de l'image

Exemple d'un cancer du sein (noir) et de ses extensions (violet), nettement distinctes d'un vaisseau calcifié (noir discontinu). 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Visualisation tridimensionnelle 3D des vertèbres lombaires

photographie : Visualisation tridimensionnelle 3D des vertèbres lombaires

À partir d'une série de coupes, l'ordinateur reconstitue le contour anatomique et présente le squelette «en relief», ce qui est utile en chirurgie orthopédique. 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Imagerie médicale : ossature de la tête et masse cérébrale

photographie : Imagerie médicale : ossature de la tête et masse cérébrale

Le traitement informatisé des différences de luminosité obtenues en recueillant les rayons ayant traversé la tête permet de traduire celles-ci en unités (pixels). Les premières images ainsi « reconstruites » manquaient de finesse et n'étaient pas encore analysables dans le détail. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Imagerie médicale : un appareillage sophistiqué

photographie : Imagerie médicale : un appareillage sophistiqué

L'appareil radiologique proprement dit (au fond) est associé ici à un système de télécommande qui permet de recueillir, en lumière à peine atténuée, après intervention d'un amplificateur de luminance, une image très lisible sur écran de télévision. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiologie : diaphragme de Bucky

photographie : Radiologie : diaphragme de Bucky

Un grillage en plomb (imperméable aux rayons X) permet d'éliminer les rayons inutiles qui nuisent à la focalisation du rayonnement vers la partie du corps à irradier (et elle seule ! les rayons sont dangereux). Invention de 1913. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiologie : une grille antidiffusante en 1923

photographie : Radiologie : une grille antidiffusante en 1923

En rendant mobile le diaphragme de Bucky, le docteur Potter parvient à effacer sur les clichés l'image de grille qui se superposait au cliché radiologique. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiologie : visualisation des organes creux

photographie : Radiologie : visualisation des organes creux

Les images de l'estomac qui figurent sur ces clichés ont été obtenues en opacifiant cet organe à l'aide de sulfate de baryum (« bouillie barytée » ingérée à cet effet par le patient). 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiologie : un appareil de haute précision

photographie : Radiologie : un appareil de haute précision

Avec un appareillage haut de gamme, on peut, à partir de l'après-Seconde Guerre mondiale, réaliser des irradiations avec balayage complexe (Polytome Massiot, 1951) et obtenir des tomographies (images selon une « coupe », de l'organe étudié). 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Imagerie médicale : la radioscopie

photographie : Imagerie médicale : la radioscopie

Elle est pratiquée en salle obscure, en raison de la luminosité très faible de l'écran sur lequel s'affiche l'image radioscopique. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Image xéroradiographique

photographie : Image xéroradiographique

Sur ce cliché sont visualisés, remarquablement et simultanément, l'os et les tissus mous, mais il s'agit d'une imagerie de projection qui superpose les plans. 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Angiographie cérébrale par l'artère carotide (rouge)

photographie : Angiographie cérébrale par l'artère carotide (rouge)

Les branches artérielles intercérébrales sont déplacées par une tumeur. Le retour du sang veineux apparaît en bleu. 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Imagerie médicale : le premier dispositif scannographique

photographie : Imagerie médicale : le premier dispositif scannographique

Une étonnante pièce de collection radiologique : il s'agit du modèle de scanner expérimental utilisé par G.N. Hounsfield en 1971 à Wimbledon (Royaume-Uni). 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Imagerie médicale : un appareil d'exploration I.R.M.

photographie : Imagerie médicale : un appareil d'exploration I.R.M.

À partir des études théoriques de F. Bloch et E.M. Purcell (1946) sur le comportement du proton dans un champ magnétique va se développer une nouvelle technique, l'imagerie par résonance magnétique, qui est aujourd'hui un instrument incontournable de diagnostic médical. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Imagerie médicale : enregistrement I.R.M.

photographie : Imagerie médicale : enregistrement I.R.M.

Le médecin dispose d'une console reliée à l'instrument d'exploration I.R.M. qu'il commande à distance et il reçoit sur un écran de télévision une image dont il peut moduler les qualités de façon à affiner son diagnostic. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Imagerie médicale : un des premiers scanners

photographie : Imagerie médicale : un des premiers scanners

Il s'agit ici d'un scanner (EMI-Scanner) de première génération, assez inconfortable à vrai dire, permettant la détection de lésions des tissus cérébraux. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Traitement de l'image scanner X

photographie : Traitement de l'image scanner X

Masse ganglionnaire prévertébrale (en rose) dans un cas de sida. 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Scintigraphie à l'Octreoscan

photographie : Scintigraphie à l'Octreoscan

Scintigraphie à In 111 Octreoscan. Caractérisation d'une adénopathie mise en évidence au cours du suivi chez un patient opéré d'une tumeur neuroendocrine: confirmation de la présence de récepteurs de la somatostatine au niveau de l'adénopathie rétropéritonéale, aspect en faveur d'une... 

Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

Afficher

Imagerie doppler associée à l'échographie du foie

photographie : Imagerie doppler associée à l'échographie du foie

Le vaisseau coloré en bleu est la veine sus-hépatique. Cette méthode non invasive, sans ponction, montre les vaisseaux et permet aussi d'évaluer le flux sanguin. 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Imagerie I.R.M. cérébrale

photographie : Imagerie I.R.M. cérébrale

Transects horizontaux montrant (à gauche) un angiome de l'hémisphère droit, une tumeur de l'hémisphère gauche (au centre) et une atteinte par sclérose en plaques (à droite, signal jaune) 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

I.R.M. de la tête.

photographie : I.R.M. de la tête.

I.R.M. de la tête. 

Crédits : David Job/ Getty Images

Afficher

Imagerie par I.R.M. d'un cerveau humain

photographie : Imagerie par I.R.M. d'un cerveau humain

L'imagerie par résonnance magnétique nucléaire permet d'identifier les différents tissus qui composent un organe. Dans ce cas particulier, on réalise des photographies des différences de contraste sur des sections successives du cerveau humain allant du sommet du crâne à la base du crâne.... 

Crédits : F. Kondratenko/ Shutterstock

Afficher

Imagerie médicale : les contrastes en I.R.M.

photographie : Imagerie médicale : les contrastes en I.R.M.

Dans cette image de la région pelvienne (petit bassin) et des hanches, le médecin peut apprécier, grâce aux contrastes, la disposition des organes durs et la qualité des tissus mous. L'I.R.M. n'exclut pas les autres méthodes et il faut les conjuguer. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

I.R.M. : indications

tableau : I.R.M. : indications

Indications de première ligne de l'I.R.M. en 1985: supériorité sur le scanner X. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Reconstitution en 3D d'une tumeur cérébrale chez l'homme

photographie : Reconstitution en 3D d'une tumeur cérébrale chez l'homme

À partir de coupes planes du cerveau produites par I.R.M., on peut reconstruire une représentation 3D de cet organe et faire apparaître un élément pathologique, ici une tumeur frontale (en rouge). 

Crédits : S. Kaulitzki/ Shutterstock

Afficher

Radiologie interventionnelle

photographie : Radiologie interventionnelle

Ponction thoracique transpariétale d'un nodule intrapulmonaire, sous contrôle scanner. 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Réglage scannographique

photographie : Réglage scannographique

La «fenêtre os» révèle ici (flèche) une destruction métastasique vertébrale invisible au fenêtrage «parties molles». 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Imagerie médicale : de 1896 à 1920

Imagerie médicale : de 1896 à 1920
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Imagerie médicale : de 1920 à 1960

Imagerie médicale : de 1920 à 1960
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Imagerie médicale : de 1960 à nos jours

Imagerie médicale : de 1960 à nos jours
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Radiographie

Radiographie
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Quantification de la minéralisation vertébrale

Quantification de la minéralisation vertébrale
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie

Traitement numérique de l'image

Traitement numérique de l'image
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie

Visualisation tridimensionnelle 3D des vertèbres lombaires

Visualisation tridimensionnelle 3D des vertèbres lombaires
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie

Imagerie médicale : ossature de la tête et masse cérébrale

Imagerie médicale : ossature de la tête et masse cérébrale
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Imagerie médicale : un appareillage sophistiqué

Imagerie médicale : un appareillage sophistiqué
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiologie : diaphragme de Bucky

Radiologie : diaphragme de Bucky
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiologie : une grille antidiffusante en 1923

Radiologie : une grille antidiffusante en 1923
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiologie : visualisation des organes creux

Radiologie : visualisation des organes creux
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiologie : un appareil de haute précision

Radiologie : un appareil de haute précision
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Imagerie médicale : la radioscopie

Imagerie médicale : la radioscopie
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Image xéroradiographique

Image xéroradiographique
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie

Angiographie cérébrale par l'artère carotide (rouge)

Angiographie cérébrale par l'artère carotide (rouge)
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie

Imagerie médicale : le premier dispositif scannographique

Imagerie médicale : le premier dispositif scannographique
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Imagerie médicale : un appareil d'exploration I.R.M.

Imagerie médicale : un appareil d'exploration I.R.M.
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Imagerie médicale : enregistrement I.R.M.

Imagerie médicale : enregistrement I.R.M.
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Imagerie médicale : un des premiers scanners

Imagerie médicale : un des premiers scanners
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Traitement de l'image scanner X

Traitement de l'image scanner X
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie

Scintigraphie à l'Octreoscan

Scintigraphie à l'Octreoscan
Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

photographie

Imagerie doppler associée à l'échographie du foie

Imagerie doppler associée à l'échographie du foie
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie

Imagerie I.R.M. cérébrale

Imagerie I.R.M. cérébrale
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie

I.R.M. de la tête.

I.R.M. de la tête.
Crédits : David Job/ Getty Images

photographie

Imagerie par I.R.M. d'un cerveau humain

Imagerie par I.R.M. d'un cerveau humain
Crédits : F. Kondratenko/ Shutterstock

photographie

Imagerie médicale : les contrastes en I.R.M.

Imagerie médicale : les contrastes en I.R.M.
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

I.R.M. : indications

I.R.M. : indications
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Reconstitution en 3D d'une tumeur cérébrale chez l'homme

Reconstitution en 3D d'une tumeur cérébrale chez l'homme
Crédits : S. Kaulitzki/ Shutterstock

photographie

Radiologie interventionnelle

Radiologie interventionnelle
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie

Réglage scannographique

Réglage scannographique
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie