9 août 2022

France. Hommage national aux victimes de l’attentat de la rue des Rosiers

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti participe au premier hommage national jamais rendu aux victimes de l’attentat de la rue des Rosiers, dans le 4e arrondissement de Paris. En août 1982, des membres présumés du Fatah-Conseil révolutionnaire, groupe palestinien dissident dirigé par Abou Nidal, avaient attaqué le restaurant ashkénaze Jo Goldenberg situé dans cette rue, faisant six morts. Quelques jours plus tard, la responsabilité de l’attentat avait été faussement attribuée, par la cellule antiterroriste de l’Élysée, à des nationalistes irlandais, ce qui donnera naissance à l’affaire dite des « Irlandais de Vincennes ». En mars 2015, des mandats d’arrêt internationaux ont été lancés à l’encontre de trois suspects résidant en Cisjordanie, en Jordanie et en Norvège. En novembre 2018, Yves Bonnet, directeur de la Direction de la surveillance du territoire (DST) au moment des faits, a évoqué la conclusion en 1982 d’un accord secret avec le groupe d’Abou Nidal, qui prévoyait que ses membres ne seraient pas poursuivis, en échange de leur engagement à ne plus commettre d’attentat. En septembre 2020, Walid Abdulrahman Abou Zayed a été arrêté en Norvège, puis extradé trois mois plus tard vers la France où il a été mis en examen pour « assassinats » et « tentatives d’assassinats ».

— Universalis

Événements précédents