9-31 mai 2018Italie. Investiture de Giuseppe Conte à la présidence du conseil.

 

Le 9, alors que le pays ne dispose toujours pas de gouvernement, l’ancien président du conseil et chef de Forza Italia, Silvio Berlusconi, déclare ne plus s’opposer à la formation d’une coalition entre le Mouvement 5 étoiles (M5S, populiste eurosceptique « attrape-tout ») et la Ligue (extrême droite) – son alliée électorale –, qui sont arrivés en tête aux élections législatives de mars.

Le 21, le M5S de Luigi Di Maio et la Ligue de Matteo Salvini présentent au président Sergio Mattarella leur programme de gouvernement adopté le 18. Celui-ci prévoit notamment un accroissement des mesures sécuritaires, une augmentation des dépenses et une baisse des impôts, ainsi que la renégociation des traités européens et un rapprochement avec la Russie. Ils proposent la nomination au poste de président du conseil d’un juriste sans expérience politique proche du M5S, Giuseppe Conte, dont la presse dénonce le curriculum vitae mensonger.

Le 23, Sergio Mattarella charge Giuseppe Conte de former un gouvernement.

Le 27, Giuseppe Conte renonce à sa mission à la suite du refus de Sergio Mattarella de valider la nomination au ministère de l’Économie de Paolo Savona, favorable à la sortie de l’Italie de l’euro.

Giuseppe Conte, 2018

Giuseppe Conte, 2018

photographie

Conférence de presse de Giuseppe Conte le 27 mai 2018, après sa rencontre avec le président Sergio Mattarella. Le chef du gouvernement désigné renonce à la présidence du Conseil après que le président italien a rejeté son choix de l'économiste eurosceptique Paolo Savona comme ministre... 

Crédits : agence Chine Nouvelle/ SIPA

Afficher

Le 28, le président Mattarella charge l’économiste Carlo Cottarelli, partisan d’une politique d’austérité, de former un gouvernement technique dans l’attente de nouvelles élections. Les jours suivants, les tractations se poursuivent.

Le 31, tandis que Carlo Cottarelli renonce à former le gouvernement, Giuseppe Conte présente au président Mattarella une liste de ministres que celui-ci accepte. Il est investi à la présidence du conseil. Luigi Di Maio est nommé ministre du Développement économique, du Travail et de la Protection sociale et Matteo Salvini ministre de l’Intérieur.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-31 mai 2018 - Italie. Investiture de Giuseppe Conte à la présidence du conseil. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-31-mai-2018-investiture-de-giuseppe-conte-a-la-presidence-du-conseil/