9-31 juillet 2017États-Unis. La Maison-Blanche face au dossier russe.

 

Le 9, le New York Times révèle que Donald Trump Jr, le fils aîné du président, a reçu à New York, en juin 2016, l’avocate russe Natalia Veselnitskaïa, proche du Kremlin.

Le 10, le quotidien new-yorkais affirme que Donald Trump Jr avait accepté le rendez-vous après s’être vu promettre des renseignements défavorables à la candidate démocrate Hillary Clinton. L’intéressé confirme l’information, mais indique n’avoir pas donné suite à cette proposition, les déclarations de l’avocate étant « vagues, ambiguës et dépourvues de sens ».

Le 11, le New York Times précise que Donald Trump Jr savait que la proposition de Natalia Veselnitskaïa s’inscrivait dans le cadre des efforts déployés par le Kremlin pour favoriser l’élection de son père.

Le 19, dans un entretien au New York Times, le président Trump dénigre le ministre de la Justice Jeff Sessions et déclare qu’il ne l’aurait jamais nommé s’il avait su que celui-ci se récuserait dans l’enquête du FBI sur les ingérences russes – Jeff Sessions a reconnu avoir eu des contacts avec l’ambassadeur russe à Washington pendant la campagne électorale. Le président Trump critique également le procureur spécial Robert Mueller nommé pour enquêter sur le dossier russe.

Le 21, Donald Trump annonce la nomination d’un nouveau directeur de la communication à la Maison-Blanche, le financier Anthony Scaramucci. Le porte-parole de la présidence, Sean Spicer, annonce sa démission.

Le 24, le conseiller et gendre de Donald Trump, Jared Kushner, auditionné par la commission sénatoriale du Renseignement, détaille ses contacts avec des officiels russes au cours de la campagne présidentielle, mais nie toute collusion avec la Russie dans le but de favoriser l’élection de son beau-père. Il est entendu le lendemain par la commission équivalente de la Chambre des représentants.

Le 28, le secrétaire général de la Maison-Blanche Reince Priebus, accusé par Anthony Scaramucci d’être à l’origine de fuites dans la presse, annonce sa démission. Il est remplacé par le secrétaire à la Sécurité intérieure John Kelly.

Le 31, à la demande de John Kelly, Donald Trump limoge Anthony Scaramucci, à la suite de l’entretien accordé par ce dernier au New Yorker le 26, dans lequel il avait émis de nombreuses obscénités et attaques personnelles.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-31 juillet 2017 - États-Unis. La Maison-Blanche face au dossier russe. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-31-juillet-2017-la-maison-blanche-face-au-dossier-russe/