9-26 mars 2007Pakistan. Campagne de protestation contre le renvoi du président de la Cour suprême

 

Le 9, le président Pervez Moucharraf révoque le président de la Cour suprême, Iftikhar Mohammad Chaudhry, pour « inconduite et abus d'autorité ». En juin 2006, celui-ci avait bloqué la vente du groupe sidérurgique Steel Mills dont les employés jugeaient la valeur sous-estimée. Il avait également ordonné récemment à la police de retrouver des personnes « disparues » après avoir été arrêtées par les services de sécurité. Les avocats engagent un mouvement de grève en guise de soutien au président de la Cour suprême.

Le 13, date prévue de l'audition d'Iftikhar Mohammad Chaudhry par le Conseil judiciaire supérieur, une manifestation de l'opposition réunit de nombreux avocats et magistrats à Islamabad. L'audition est reportée.

Le 16, des affrontements violents opposent les forces de l'ordre aux manifestants dans la capitale.

Le 22, les avocats, réunis en convention nationale, réclament la démission du président Moucharraf et sa mise en jugement pour « subversion de la Constitution ».

Le 26, des milliers de personnes manifestent dans les grandes villes du pays à l'appel des deux principaux partis d'opposition, le Parti du peuple pakistanais de Benazir Bhutto et la Ligue musulmane du Pakistan de Nawaz Sharif.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-26 mars 2007 - Pakistan. Campagne de protestation contre le renvoi du président de la Cour suprême », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-26-mars-2007-campagne-de-protestation-contre-le-renvoi-du-president-de-la-cour-supreme/