9-23 mai 2000France. Mouvement des convoyeurs de fonds

 

Le 9, les employés des sociétés de transport de fonds entament une grève à la suite d'une série d'attaques de fourgons blindés. Ils réclament que leur activité soit reconnue comme « métier à risques » et que ce statut s'accompagne de compensations. Dès les jours suivants, le mouvement affecte l'approvisionnement des distributeurs automatiques de billets.

Le 11, de difficiles négociations syndicales s'engagent entre les sociétés de transport de fonds et leurs employés, qui réclament des mesures destinées à améliorer leur sécurité ainsi qu'une prime de risque de 1 500 francs mensuels.

Le 17, le ministre de l'Intérieur présente au Conseil des ministres un projet de loi, prévu de longue date, qui vise à renforcer la sécurité des transports de fonds.

Le 23, les syndicats acceptent les propositions patronales relatives au versement d'une prime de risque mensuelle de 1 000 francs net. Le travail reprend progressivement.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-23 mai 2000 - France. Mouvement des convoyeurs de fonds », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-23-mai-2000-mouvement-des-convoyeurs-de-fonds/