9-21 novembre 2017Russie. Détection d'un rejet de ruthénium 106 en Europe.

 

Le 9, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), organisme public français, publie le résultat de ses investigations consécutives à la détection dans l’atmosphère de l’Europe, en septembre, de faibles traces de ruthénium 106, un radionucléide artificiel. L’IRSN estime que « la zone de rejet la plus plausible se situe entre la Volga et l’Oural » et que celui-ci provient d’« installations du cycle du combustible nucléaire ou de fabrication de sources radioactives ». La Russie, comme le Kazakhstan, niera dans les jours suivants être à l’origine de ce rejet.

Le 20, l’agence de météorologie russe Rosguidromet reconnaît qu’une concentration « extrêmement élevée » de ruthénium 106 a été enregistrée en septembre dans des stations d’observation de l’Oural. Or, celles-ci sont proches du site de retraitement de combustibles nucléaires de Maïak.

Le 21 toutefois, l’agence de l’énergie nucléaire russe Rosatom assure de nouveau qu’aucun incident n’a affecté ses installations.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-21 novembre 2017 - Russie. Détection d'un rejet de ruthénium 106 en Europe. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-21-novembre-2017-detection-d-un-rejet-de-ruthenium-106-en-europe/