9-18 juillet 2011Soudan du Sud. Accession à l'indépendance

 

Le 9, l'indépendance du Soudan du Sud est célébrée à Djouba, capitale du nouvel État. Lors de l'indépendance du Soudan, en 1956, le Nord musulman avait tenté d'imposer sa suprématie au Sud animiste et chrétien. Une première guerre civile a opposé les deux régions jusqu'en 1972. L'instauration de la charia dans tout le pays en 1983 a entraîné une nouvelle guerre opposant le pouvoir de Khartoum à l'Armée populaire de libération du Soudan de John Garang. En janvier 2005, le Nord et le Sud ont signé un accord de paix prévoyant notamment l'organisation d'un référendum d'autodétermination dans le Sud. En janvier 2011, les électeurs se sont prononcés massivement en faveur de l'indépendance du sud du pays. Des conflits demeurent entre le Nord et le Sud, relatifs au tracé des frontières, notamment dans la région d'Abyei, et au partage des richesses pétrolières. Le Soudan du Sud est présidé par Salva Kiir, successeur de John Garang, mort en juillet 2005.

Le 14, le Soudan du Sud devient le cent quatre-vingt-treizième État membre de l'O.N.U.

Le 18, le président Salva Kiir lance la monnaie nationale, la livre sud-soudanaise, frappée à l'effigie de John Garang.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-18 juillet 2011 - Soudan du Sud. Accession à l'indépendance », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-18-juillet-2011-accession-a-l-independance/