9-14 février 1984U.R.S.S. Mort de Iouri Andropov et nomination de Constantin Tchernenko à la tête du parti

 

Le 10, l'agence Tass annonce la mort, intervenue la veille, de Iouri Andropov, secrétaire général du Parti communiste et président du présidium du Soviet suprême de l'Union soviétique. Le successeur de Leonid Brejnev était gravement malade et n'était pas apparu en public depuis le 18 août 1983. Il était âgé de soixante-neuf ans.

Le 11, Constantin Tchernenko, âgé de soixante-douze ans, ancien ami et secrétaire personnel de Leonid Brejnev, rival de Iouri Andropov lors de la succession ouverte en 1982, est nommé président de la commission des funérailles.

Le 13, le comité central du P.C.U.S. l'élit au poste de secrétaire.

Le 14 ont lieu à Moscou les funérailles de Iouri Andropov, en présence de cent cinquante délégations étrangères. Parmi les pays occidentaux, seuls les États-Unis (représentés par le vice-président George Bush), la France (Pierre Mauroy), le Japon et l'Espagne n'ont pas envoyé leur plus haut dirigeant. Les observateurs remarquent, pendant que Tchernenko prononce l'éloge de son prédécesseur, son état de fatigue et ses difficultés d'élocution ainsi que la présence, à ses côtés, aussi bien à la tribune officielle qu'au cours des entretiens diplomatiques suivant la cérémonie, d'Andreï Gromyko, ministre des Affaires étrangères.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  9-14 février 1984 - U.R.S.S. Mort de Iouri Andropov et nomination de Constantin Tchernenko à la tête du parti », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-14-fevrier-1984-mort-de-iouri-andropov-et-nomination-de-constantin-tchernenko-a-la-tete-du-parti/