8 août 2000Chili. Levée de l'immunité parlementaire d'Augusto Pinochet

 

La Cour suprême rend public le jugement par lequel elle lève l'immunité parlementaire d'Augusto Pinochet. Sénateur à vie depuis qu'il avait quitté le commandement en chef de l'armée, en mars 1998, celui-ci est l'objet de plus de cent cinquante plaintes déposées dans son pays par les victimes de la dictature. La Cour estime qu'il existe des « soupçons fondés » quant à la responsabilité directe du général Pinochet dans les crimes de la Caravane de la mort, une unité militaire qui avait multiplié les exécutions sommaires à travers le pays en octobre 1973, au lendemain du renversement du régime de Salvador Allende. Le juge d'instruction Juan Guzman avait fondé sa demande de levée de l'immunité de l'ancien dictateur sur ces seules plaintes. Les commandants en chef des différentes armes se rendent aussitôt au domicile d'Augusto Pinochet pour lui témoigner leur soutien. La décision de la Cour est saluée à travers le monde comme une avancée en matière de défense des droits de l'homme. Elle est toutefois critiquée par l'opposition de droite, regroupée dans l'Alliance pour le Chili, qui dénonce les « nouvelles divisions au sein de la société » qu'elle risque d'introduire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8 août 2000 - Chili. Levée de l'immunité parlementaire d'Augusto Pinochet », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-aout-2000-levee-de-l-immunite-parlementaire-d-augusto-pinochet/